Derek's Garden

Performance, 2019  

Il est une chose peu connue de l’œuvre du cinéaste queer Derek Jarman : un jardin, construit sur un terre de galet, dans le Dungeness en Grande-Bretagne. Le projet Derek’s Garden est né en Janvier 2019 sur la scène de la Comédie de Caen à la suite d’un travail d’enquête mené par la danse sur ce qu’aurait pu signifier « recréer » le jardin de Derek Jarman. À partir des notions de jardin et d’espace queer, nous avons cherché à déconstruire deux dualismes : nature/culture, et sujet/objet. Nous avons ainsi créé par la danse un « jardin » dans lequel faire fusionner « nature » « culture » « sujet » et « objet ».
Notre jardin contient huit protagonistes : trois hommes, une femme, un rocher, une fausse fourrure, une large branche, et un élastique. Les huit corps co-existent ; le jardin se construit à mesure de la danse, par l’influence réciproque des corps les uns sur les autres.

Nous dansons dans des espaces variés : un hall d’accueil de théâtre, un white cube, un parvis, des jardins publics, et laissons l’espace influer sur nos rencontres à l'intérieur de la danse. Ces changement d'espace participent d’un questionnement sur la dramaturgie propre aux espaces de monstration, et sur les différents régimes d’attention qu'ils génèrent. Plus particulièrement, ils participent d’une réflexion sur les manières de montrer, voire d’exposer la danse, ailleurs que sur scène.

Derek Jarman had a garden. It was a postmodern garden on the shingle shore near Dungeness nuclear power station in the UK. It was a resilient garden whispering magic words for the sake of love. The projet Derek's Garden was born in January 2019 on the stage of Comédie de Caen (FR) after a few months enquiry on what could have possibly meant "recreating" Derek Jarman's garden. On the basis of the notions of garden and queer space, we attempted to deconstruct two dualisms : nature/culture and subject/object. With our bodies, we danced a garden within which nature, culture, subject and object could have proper intimate intercourse. The garden hosts 8 dancing characters : 4 humans, a rock, a fur jacket, a tree branch, and a rubber band. 

This performance was shown in various spaces ranging from the theatre lobby, stages, white cubes, and public gardens. The space is the 9th character: it frames the gaze of the watchers. As spaces change, the performance travels along the chromatic circle of colors.

DEREK'S GARDEN

Comédie de Caen cdn de Normandie, Festival Ecritures Partagées, les 31.01.19 et 01.02.19.

De Yannik Denizart, Tilhenn Klapper, Felix Touzalin, Kobas Verschuren

In DEATH IS ALL YOU NEED
Création collective ESAM Caen/Cherbourg, ENSBA, Master Sculpture erg

Son : Nicolas Jorio et Alban Mrcr 
Video : Yi Zhang

DEREK'S GARDEN

Beaux-Arts de Paris

Mars 2019

Performances - Atelier Huynh - 220319 -
Performances - Atelier Huynh - 220319 -
Anais2019-4.jpg
Performances - Atelier Huynh - 220319 -
Variation_Deux_Atelier_Huynh_22_Mars_201

DEREK'S GARDEN 

Avec Yannik Denizart, Saija Kangasniemi, Tilhenn Klapper, Valentin Ranger, Felix Touzalin, Lucie Vaugeois, Felipe Vasquez, Kobas Verschuren

Film : Gabriel Aquinos Moraes

Montage : Kobas Verschuren

Son : Robin Rimbaud ‎– The Garden Is Full Of Metal - Homage To Derek Jarman - 1997