The Anthropocene Observatory

Conférence Performée, Décembre 2018


Comment la recherche académique traite-elle ses images ; quelle place pour l’imaginaire et l’imagination dans son argumentation ? À partir d'une photographie prise par le photographe Armin Linke pour  l’ « Anthropocène Observatory », se joue de façon performative un processus de négociation sur les différentes façons de commenter une même image.  

Mise en abîme de la conférence scientifique à l'intérieure d'elle-même, la performance replace trois intervenantes dans une situation similaire à celle capturée par la photographie d'Armin Linke "Museum of Evolution of Life, Chandigarh, India, 2014". Les images de l'histoire de l'évolution présentes sur les murs du Museum of Life de Chandigarh dans la photographie d'Armin Linke, sont des exemple-types d'un mode scientifique de représentation du monde, qui tient le monde à distance pour mieux pouvoir l'observer. Ces images renvoient à la propre réflexion des intervenantes sur l'Anthropocène, et donc sur l'histoire du monde, alors qu'elles sont observées par un public à l'intérieur de la salle dans laquelle toutes et tous se tiennent. 

La conférence se résolve finalement par l'action d'une intervenante, qui se lève, ouvre la fenêtre, et lance une séance de massage de groupe : retour au corps, "à la Terre". 

Conférence Performée, 45min

Tilhenn Klapper, Clémence Hallé et Anne-Sophie Milon

Aux Beaux-Arts de Paris

 

L’ «Observatoire de l’Anthropocène » est un documentaire esthétique, multimédia et multitemporel, commandité par le curateur Anselm Franke pour l’ « Anthropocene Project », un forum plurisiciplinaire et performatif qui s’est déroulé de janvier 2013 à décembre 2014 dans la Maison des cultures du monde à Berlin. 

« Museum of Evolution of Life, Chandigarh, India, 2014 | © Armin Linke/ Anthropocene Observatory »